© 2017 ARCA

  • Facebook Basic Black
  • LinkedIn Basic Black
  • Twitter Basic Black

Témoignages

Repreneurs ou cédants,
leur expérience de l'ARCA :

Etienne BARILLEY - Repreneur

 

Aller aux réunions de l’ARCA m’a été très utile lors de la phase préparatoire à la reprise de Réjélec.

Cela permet de rencontrer des personnes dans la même dynamique, de maintenir la motivation à un niveau élevé dans ce long cheminement et, bien entendu, d’être au fait des indispensables connaissances techniques et juridiques inhérentes à une reprise d’entreprise.

 

Autre point à ne pas négliger, c’est également un excellent moyen pour commencer à se constituer un réseau performant !

Je conseille vraiment à tous les cédants et tous les repreneurs potentiels de profiter des services de l’ARCA !

Olivier CAMUS - Repreneur

 

Après avoir dirigé des sociétés à l’étranger pendant 25 ans, je me suis installé en Alsace avec pour objectif de reprendre une PME.

 

J’ai rejoint l’ARCA qui m’ a permis de me constituer un réseau riche et diversifié dans la région, de capter certaines opportunities - reprise, MBI, missions intérim - et de mieux comprendre certains enjeux de la reprise par l’intermédiaire de « conférences » thématiques.

 

Ses animateurs font également preuve d’une grande capacité d’écoute.

Je recommande l’association à tout entrepreneur.

Gervais XOLIN - Cédant

 

Céder son entreprise, c’est aussi clore une partie de sa vie pour autre chose.

 

Pour moi c’était 25 années de passion professionnelle depuis la création, 25 années de construction d’équipe, de relations clients et fournisseurs, bref de tout ce qui donne sens aussi à la relation humaine.

 

Quels que soient les motifs, une cession c’est aussi une remise en cause, pour le cédant, de son approche entrepreneuriale et l’acceptation d’une vision différente de la sienne sur son business.

 

Si les conseils sont importants, ils ne doivent pas prendre le pas sur ce que souhaite le cédant, et celui-ci rester maître de ses objectifs.

 

La réussite de ma cession est aussi due à des principes très simples :

 

- discrétion totale, pas de diffusion intempestive, mais ciblée avec un seul intervenant.

En aucun cas salariés, clients et fournisseurs ne doivent avoir connaissance du projet avant la conclusion ou le protocole.

 

- valorisation réaliste vis-à-vis du marché, du bilan et de l’état des lieux. 

- loyauté, empathie vis à vis du repreneur dans l’accompagnement (dans mon cas, exceptionnellement presque 24 mois en activité décroissante, mais en extérieur clientèle) sachant que le cédant est loin d’avoir le choix du profil repreneur !

 

- une structure en place suffisamment autonome, pour que le cédant ne soit pas la seule pièce maîtresse.

 

- l’acceptation que les choses puissent se passer différemment (dans mon cas la DG devait rester en place et animait la structure, mais après quelques mois, il y a eu clash avec le repreneur).

 

Le cédant doit aussi tenir compte qu’il n’aura pas obligatoirement le « choix » de son repreneur, c’est aussi celui qui aura l’apport suffisant (au moins 25 à 30% en fonds propres)  et surtout qu’il s’agit d’une opération longue et « stressante » (audit complet, obligation de dévoiler ce projet aux fournisseurs et salariés dès accord sur le protocole mis en place alors que l’acheteur peut tjs se dédire encore …).

Date de décision de vente : avril 2008, closing avril 2010, fin d’accompagnement concret avril 2012, donc quatre années dans ce cas entre la décision et la sortie.

 

A ce jour, 7 années après le « closing » l’Entreprise existe toujours, avec de bons résultats.

 

J’ai rencontré l’ARCA et Patrick au cours d’un salon en Alsace et j’ai pu apprécier le remarquable travail de cette Association qui apporte beaucoup, aux cédants comme aux repreneurs.

 

Depuis ma cession, je suis un peu éloigné géographiquement. J’avais cherché une reprise, mes critères trop exigeants et l’âge venant… je préfère venir en appui pour des créateurs, des repreneurs et pourquoi pas des cédants.

 

 

MERCI à l’ARCA, et à PATRICK qui sait si bien animer son réseau !

Et toujours disponible pour qui veut !

Patrick DUSSERRE - Repreneur

J’ai adhéré à l’ARCA en 2012 alors que j’étais en situation de recherche d’opportunités de reprise.

J’y ai trouvé à la fois beaucoup de satisfaction et en même temps une grande utilité à partager les doutes et les questionnements suscités par mes recherches avec d’autres personnes plongées dans la même quête. 

 

J’ai apprécié l’écoute attentive et bienveillante dont j’ai fait l’objet.      

 

Et au final, les conseils que j’ai reçus m’ont permis de redéfinir mon projet dans un sens beaucoup plus pertinent. Ces conseils, je les ai suivis et… à l’usage, ils se sont révélés excellents !

Fabien THÉVENOT - Repreneur

 

L’ARCA permet d’échanger chaque mois entre professionnels de la cession/reprise,  cédants et repreneurs. Très stimulant et enrichissant.

Patrick HELL - Repreneur

 

Souhaitant quitter le monde de l’industrie pour entreprendre en 2011, il m’avait été recommandé de me rapprocher de l’Arca.

Je ne connaissais pas mais j’y ai adhéré. Ce fut une très bonne décision, en effet les réunions mensuelles m’ont beaucoup apporté sur les sujets connexes et fondamentaux de la reprise d’entreprise. Cela permettait d’avoir un deuxième avis par rapport aux conseils comptables et avocats que j’avais.

 

Le partage d’expérience et de notre avancement après réunion est également un plus durant les longues périodes de négociation délicates de rachat.

 

J’ai racheté une belle entreprise en septembre 2013 et jusqu’à aujourd’hui j’ai continué à adhérer à l’association.

 

Je conseille vivement à qui veut se lancer dans le rachat d’entreprise de se rapprocher de Patrick et de L’Arca, c’est en effet un moment de vie où il faut se lancer et tout accompagnement est un vrai plus.

Nicolas SÉCHET  - Repreneur

 

J’ai rejoint l’ARCA comme membre au sortir d’un LBO d’une belle PME où j’occupais le poste de DAF au sein du Directoire.

 

Ma démarche était de sortir du salariat et de m’orienter soit sur une reprise de petite PME, soit sur de la création dans l’innovation.

J’ai mis en œuvre cette seconde option après 12 mois, en co-créant dans le domaine MedTech avec un chirurgien.

L’ARCA m’a permis de mieux analyser la démarche et le marché, et de me forger la conviction de l’inadéquation entre mes moyens, mon expertise professionnelle, et le momentum du marché de la reprise. 

 

Trois ans plus tard, j’ai quitté la startup, et je me suis recentré sur mon expertise métier : la Direction Administrative et Financière  pour PME / PMI. J’ai monté pour cela un cabinet de conseil proposant une externalisation de la fonction aux dirigeants de PME et startup, affilié au réseau DAF online.

 

Je suis sorti du salariat. Mon travail comporte une forte dimension entrepreuneuriale, c’est à dire commerciale et d’encadrement, assise sur mes fondamentaux : un métier technique au plus près des entrepreneurs.

Dans ce parcours, ne pas rester seul et bénéficier du collectif de l’ARCA, pour accélérer la maturation de mes projets, a été important. Ceci c’est concrétisé notamment au cours des échanges entre membres, et via les intervenants.

Bernard WETZEL Repreneur

 

Le parcours du repreneur d’entreprise est un chemin semé d’embûches et mille raisons de renoncer...

 

L’ARCA m’ a permis de trouver cette force pour passer ces obstacles mais aussi d’y trouver une dynamique de groupe, le partage d’expériences et de compétences avec d’autres « chercheurs d’entreprise ».

 

L’ARCA est l’Association en Alsace à laquelle il faut adhérer lorsque vous vous lancez dans cette folle aventure de repreneur.

Eric MATHIS Repreneur

 

À l’ARCA on reçoit des informations intéressantes et personnalisées. 

L'existence d'un réseau est utile pour être mis en relation avec les bonnes personnes. Les rendez vous avec des personnalités comme des banquiers régionaux attisent la curiosité.

 

J'ai obtenu beaucoup de réponses concrètes aux questions que je me posais, et bien plus encore.